Ex-SFRM, Pierrefitte, 333 hab., Deux-Sèvres.

Pendant plus de trente ans, la SFRM (Société Française de Récupération de Munitions) a détruit des munitions de l’armée française.

Après sa faillite en 2006, elle abandonne un terrain pollué d’une vingtaine d’hectares. 190 tonnes d’obus se trouveraient encore sur le site. Un expert signale la présence de munitions au phosphore et pour la plupart encore actives. Les sols sont très probablement contaminés et le terrain situé sur une pente douce se jette dans un ruisseau en contrebas. Un projet de ferme photovoltaïque est à l’étude depuis plusieurs années sur ces parcelles mais il faudrait dépolluer.

Personne ne sait quels effets a cette pollution et personne ne sait qui va dépolluer, quand et comment.

Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur

©OLIVIER SAINT-HILAIRE